jeudi, octobre 19, 2006

La tourbière du Lispach

Tourbière: Marécage acide à sphaignes, hypnes, drosera,... où se forme la tourbe.
Tourbe: Roche organique, sorte de charbon fossile qui se forme dans les tourbières par décomposition partielle de végétaux (carex, sphaignes).Contenant 60% de carbone, la tourbe est un combustible médiocre, dégageant beaucoup de fumée.

Note : le texte présenté ici provient des panneaux explicatifs se trouvant autour du lac de Lispach dans la vallée du Chajoux dans les Vosges.

Genèse
Il y a un peu plus de 12.000 ans, lors de la dernière glaciation, se trouvait un glacier. En se retirant, il a laissé des cuvettes fermées ou barrées par des moraines. Elles ont été rendues imperméables par de fins sédiments.
Les eaux de fonte et des précipitations ont ainsi formé un lac.
Au cours des millénaires qui suivirent, le climat s'est réchauffé progressivement, et des végétaux aquatiques ont commencé à coloniser les eaux de fonte à partir des berges. Leurs racines et leurs tiges ont tissé un véritable tapis qui flotte à la surface de l'eau comme le montre la photo ci-dessous.


Parfois les tapis flottants se détachent et forment de véritables radeaux.
1 : dans les Hautes Vosges, ces gazons flottants sont appelés les "peaux".
Ce mince voile végétal flottant est propice pour des mousses friandes d'eau et appelées sphaignes. Ces mousses participent à l'édification de la tourbière. Dépourvue de racines, la sphaigne meurt par le pied dès que la lumière ou l'oxygène ne sont plus suffisants sous le gazon alors qu'en surface sa croissance se poursuit.
C'est l'agent principal de complément des lacs de tourbières comme pour le lac de Lispach depuis plusieurs milliers d'années.
Evolution des tourbières
Tant que les sphaignes restent à la surface de l'eau, cela donne des tourbières plates. Or, les sphaignes peuvent également retenir efficacement l'eau de pluie, et si leur croissance se poursuit vers le haut, il se forme alors une tourbière bombée avec sa propre nappe d'eau. Au fil des siècles, le terrain s'élève sensiblement. Au bord de la partie bombée, là où le terrain s'assèche, les plantes se décomposent mieux et forment ainsi du terreau.
Les premières plantes, spécifiques des terrains acides, tels que des arbustes (la myrtille ou la callune) s'installent d'abord, puis des arbres (le Bouleau ou le Pin sylvestre). Peu à peu une forêt se forme.
Végétation caractéristique des tourbières
Les tourbières ont plusieurs caractéristiques comme celles d'être très humides, posséder un sol extrèmement pauvre en élément nutritif (azote) et extrèmement acide. Pour survivre, les plantes ont ainsi dévelopé des stratégies bien particulières.
Toutes ces plantes nous viennent du froid et témoignent aujourd'hui du climat polaire qui régnait après la fonte des glaces. elles sont restées ici parce que localement, les conditions climatiques se sont maintenues ou presque. Ces sites peuvent être ainsi considérés comme de véritables répliques des toundras au nord du cercle polaire.
Caractéristiques scientifiques
Les tourbières archivent patiemment l'histoire de la végétation et du climat, ce qui leur donne tout l'intérêt scientifique qu'elles ont.
A Lispach, les couches de tourbes les plus anciennes se trouvent à 6 mètres de profondeur. Ce niveau correspond environ à l'époque post-glaciaire : il y a 10.000 ans environ.
A l'abri de l'air et des bactéries, la matière organique ne se décompose que partiellement : tout s'y conserve presque intact en particulier les pollens. Leur analyse permet l'identification des végétaux qui ont peuplé autrefois les lieux, comme dans un grand livre d'histoire où chaque "page de tourbe" d'environ 5 à 10 cm représente 1 siècle. Ainsi on obtient dans notre cas,
Différentes espèces se sont succédées depuis la dernière époque glaciaire. Sous un climat plus chaud, le Chêne dominait il y a 7.000 ans. Le Sapin apparaît dans les Vosges, il y a 5000 ans lorsque le climat devient plus humide. L'Epicéa est venu tardivement dans le massif vosgien : il y a seulement 3.000 ans.

http://plantes.sauvages.free.fr/pages_definitions/tourbiere_.htm